Sortie au musée de la Résistance de Blois

Publié le par C&PAT&DURU&Musée de la résistance de Blois

Musée de la Résistance, de la Déportation et de la Libération en Loir et Cher - 1 place de Grêve - 41000 Blois - 02.54.56.07.02

Depuis 2009: "Amis du Musée-Mémoire de la Résistance, Déportation, Libération en Loir et Cher".


Michel DURU pour nous accueillir à l'entrée du Musée.



Aux élèves de Terminales ES

Groupe 1: Complétez la frise chronologique (voir livre p 245)
avec des faits précis, localisés et datés.

Groupe 2: Rédigez un plan détaillé
sujet: "Les mémoires françaises de la seconde guerre mondiale et leur évolution". (Plan analytique ou chronologique).

Groupe 3: Rédigez intégralement la composition.






Une broderie signée RC 1995  "mémoire ! 1945"
"Ou sont-ils donc les camarades
Ceux des maquis et ceux des camps..."



Michel Duru présente le musée. Il s'agit de "transmettre la mémoire"...
Le musée a été inauguré le 8 mai 1995,  50 ans après la capitulation de l'Allemagne nazie..



Où il est question du  retour des prisonniers de guerre (KG) et de la confrontation avec les Résistants. "De quelle armée es-tu ?"
Par ailleurs, les divisions entre "gaullistes" et "pétainistes" se prolongent au delà de la guerre.



Le parcours atypique de Pierre Alban Thomas ("PAT")
Du pacifisme à l'engagement militaire.

Un acte de résistance à Blois: des jeunes ont décroché le drapeau à croix gammée à l'annexe de la Kommandantur...
Pierre Thomas: "nous avons fait de petites bricoles"..
"Il y avait un traître parmi nous, le réseau a été démantelé.."
Réfractaires et résistants, la fuite vers l'Espagne.


Des résistants dans le maquis encerclés par des gendarmes français !

De La Résistance aux guerres coloniales....
Pierre Alban Thomas: "Nous avions avec nous, dans le maquis, deux Allemands qui avaient fuit le nazisme..." Il faut éviter tout manichéisme.

De Diên Biên Phu à la guerre d'Algérie
"La volonté d'indépendance d'un peuple c'est comme un ressort".

Le putsch des généraux (21/26 avril 1961)

Publié dans Histoire

Commenter cet article