Stanley Kübrick "Les sentiers de la Gloire" 1957

Publié le par CARL

 Pour les classes de premières  et de terminales
Etudiez un long métrage, analysez les plans-séquences.

Voici la bande-annonce du film (en Anglais).



Le long métrage  de Stanley Kubrick "Les sentiers de la Gloire", a fait l'objet de nombreuses polémiques au moment de sa sortie sur les écrans. Il s'agit également d'un "film culte" dans l'histoire du cinéma. Une oeuvre collective d'origine américaine... Une vision américaine de la guerre de 14-18...

Pourquoi tant de débats ?
Pourquoi ce film a t'il tant d'intérêt ?



Il s'agit d'abord d'une belle reconstitution de la guerre des tranchées. La fiction rejoint parfois la réalité sauf pour quelques détails... Observez bien la tranchée.... L'action est censée se situer en 1916, "au moment où la guerre piétine dans les tranchées".

Les hommes sont dans les tranchées
- La visite des tranchées: Le Général Mireau inspecte la tranchée... il baisse la tête alors qu'un obus vient d'éclater.
- La reconnaissance de nuit: Les trois hommes parviennent dans un cratère au fonds noir.  Le paysage est désolé, avec un avion abattu. L'éclatement des fusées éclairantes révèle un nombre important de cadavres.




12: L'assaut
L'attaque de la Fourmilière.: La séquence débute par un plan de la "Fourmilière" vue à travers les lunettes d'un périscope. Dans la tranchée, tout est prêt pour l'attaque. Dax passe devant les soldats en armes qui attendent L'assaut, denombreux soldats tombent. Les images sont impressionnantes par leur sobriété et leur réalisme.


13: Les "mutineries"


Dans son poste retranché, le général Mireau exprime son mécontentement et ordonne de transmettre l'ordre de tirer sur la tranchée où se sont réfugiés les hommes de Dax. Le commandant de la batterie 75 demande un ordre écrit. Il n'exécutera pas l'ordre oral transmis par le général.



2:Un film contre la guerre ?

Des soldats / officiers: la crise de confiance
Dans la tranchée, au milieu des survivants et des cadavres, Dax donne l'ordre d'avancer. Au moment où il veut quitter la tranchée, il est renversé par les soldats qui se replient et cherchent refuge dans la tranchée.

Une réflexion sur le "patriotisme"...

- Les généraux: "On songe à vous pour le 12e corps... Une étoile de plus"..* le rôle de» ambitions personnelles.
- La visite des tranchées: Dax: "Le patriotisme est le dernier refuge des gredins".
- Les généraux dans un superbe château XVIIIe / Les soldats dans les tranchées.
- Les soldats sous les obus / Les généraux lors de la fête (Musique viennoise).

Une dénonciation des exécutions arbitraires

Voir les préparatifs de la cour martiale: Mireau: "On jugera 100 hommes de troupes condamnés pour lâcheté. Ils devaient obéir, ce sont des voyous et des couards". Dax "Vraiment, mon général, pourquoi ne pas fusiller tout le régiment ?" Mireau : "II faut faire un exemple".

Voir le gros plan du cafard et la lecture de l'acte d'accusation "Au nom du peuple français"....


La séquence finale : "Nous avons l'ordre de retourner au front". Dax: "Donnez leur encore une minute"...!!!!!!! (C'est à dire ?)

Un appel pathétique à la justice
Les préparatifs de la cour martiale: Justice / Injustice


Dax se propose comme accusé. - Dax, avocat dans la vie civile, obtient d'assurer la défense des soldats désignés. "Il faut faire un exemple" Injustice... "Agissez en soldats. Regardez bien les juges dans les yeux. Ne vous répétez pas".  + le soldat désigné: Le caporal Paris, le rescapé de la patrouille de nuit, et le témoin gênant a été désigné par le lieutenant Roget....

Le simulacre du procès


On ne lira pas l'acte d'accusation jugé trop long.
- Plaidoyer de Dax. Il proteste contre l'irrégularité de cette parodie de justice. Il s'adresse à la conscience des juges visiblement gênés.
"Mon seul témoignage est cette blessure à la tête"/ " Vous auriez pu vous l'infliger vous-même". Caméra placée derrière les gardes armés.
Gros plan sur le cafard.

33:Le suspens de l'excécution: le spectateur tenu en haleine.
L'excécution aura t-elle lieu ou non ?


Jusqu'au dernier moment Dax tente de sauver ses hommes.
Comment est alimenté le suspens ?
Etudiez le son - l'image - l'alternance champ / contre-champ.



Ce film a permis de briser un tabou... au moment où la France était engagée dans une "guerre sans nom": la guerre d'Algérie. Il est possible d'en  faire une  lecture à plusieurs niveaux: (passé/présent). C'est un  long métrage dont la portée reste d'actualité. D'où les manifestations et les réticences de la France à projeter le film en 1958. D'où l'importance du rôle du médias dans le déroulement de la guerre ("la guerre psychologique" - "l'action psychologique" -).

D'autres films ont un intérêt similaire:
"Le petit soldat" de Jean-Luc Godard par rapport au tabou de la torture.


Publié dans Histoire

Commenter cet article