Les grands modéles idéologiques et la confrontation Est-Ouest

Publié le par C

La "Guerre Froide"... c'est  aussi du cinéma...

La Guerre Froide peut être définie comme l'affrontement idéologique, politique, miltaire, culturel... entre les Etats-Unis et l'URSS et leurs alliés respectifs, sans toutefois que les deux Grands recourent à un conflit militaire direct.




"Le 3eme homme" de Carol  Reed (1947)




Une oeuvre révélatrice de la situation à Vienne et en Autriche à l'époque.
De la nouvelle (de Gragam Greene) au film (de Carol Reed), ou comment les glissements de l'oeuvre sont significatifs de l'entrée dans la Guerre Froide. Un film inspiré par le contexte de l'après guerre en Europe.(1)



"The War of the Worlds" 1953
"La Guerre des Mondes"

GUEMON1
envoyé par sergele1

...avec des Martiens venus de la planète rouge...

"La période faste des films hollywodiens de science-fiction correspond à la période de la guerre froide... Les films de science fiction reflètent d'abord la peur du communisme, mais aussi la peur des pouvoirs accrus acquis par la science depuis 1945..." (2)

Le Communisme n'a pas de visage. Ou plutôt il en a mille...
La créature et l'alien: métaphores du communisme:
- La Grosse bête: Dans "Them", le communisme est incarné par des fourmis géantes. Dans "Tarantula", c'est une tarentule qui le symbolise.
"Tarentula" de Jack Arnold (1955)


Tarentula
envoyé par Jim-Matrix

.. Dans Tarantula, l'araignée, de plus en plus féroce, se rapproche inexorablement de la petite ville, véritable microcosme des Etats-Unis tout entiers.

- L'Alien totalitaire: aux côtés de la créature gigantesque, les réalisateurs de films de science fiction ont utilisé d'autres figures pour évoquer le communisme et son danger. Une des figures est celle offerte par l'extra-terrestre; l'alien....

"Them" 1954 Gordon Douglas -

La peur du défi prométhéen
- La peur de l'atome
- Le statut ambigu du scientifique.. l'apprenti sorcier


"L'homme qui en savait trop"  A Hitchcock 1956

L'espionnage Est-Ouest (en VO !-)






James Bond 007 Gunbarrels
envoyé par cjbf

OO7
1962 "Dr NO".
James: au service de sa majesté et de la Guerre Froide.
ou comment le gentil Anglais massacre l'ennemi qui venait du froid..
Admirez les génériques. Les films se suivent...



"Docteur Folamour" de Stanley Kubrick (1963). Titre complet provocateur "Comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe" (3)



Folamour part1
envoyé par dantoncosmos


Un film dérangeant politiquement et moralement. Un réquisitoire contre la course aux armements. Une condamnation morale de la folie de la guerre.
Un témoignage sur "l'équilibre de la terreur" dans les années 60.
Un film iconoclaste. Une peinture caricaturale de l'armée américaine.
Une satire des relations américano-soviétiques durant la guerre froide.
Une reflexion philosophique sur l'avenir de l'humanité.
Un film qui tourne en dérision l'angoisse existentielle de la destruction nucléaire Un film universel et intemporel ou marqué par son pays et son époque. Un film comique dénonçant l'absurdité de la guerre.(3)

"MASH" R Altman 1970
Une satire de la guerre de Corée
tournée dans le contexte de la guerre du Vietnam.
(cf votre livre p 75)

"Apocalypse Now" F Ford Coppola (1978)
Sur la guerre du Vietnam...
Ou encore "retour vers l'enfer"  (1978) de M Cimino


"La vie des autres" (2006)
Les méthodes de la stasi vus après la Guerre Froide...
(Stasi: Staatssicherheit, ministère pour la sécurité d'Etat)(4)
Une scène d'interrogatoire terrible, au début du film...

Résumé: Au début des années 1980, en Allemagne de l'Est, l'auteur à succès Georges Dreyman et sa compagne, l'actrice Christa-Maria Sieland, sont considérés comme faisant partie de l'élite des intellectuels de l'Etat communiste, même si, secrètement, ils n'adhèrent aux idées du parti. Le Ministère de la Culture, qui s'intéresse à Christa, dépêche un des agents de la Stasi les plus sûrs, un nommé Wiesler, avec pour mission de les espionner tous les deux. Tandis que celui-ci progresse dans l'enquête, il se sent de plus en plus fasciné nar ce couple d'intellectuels...(4)


Un film sur la réconciliation des deux Allemagne après la Guerre Froide.



Sources:

(1) Analyse de séquences filmiques. Carol Reed (1906-1976) par Eric Auphan, professeur en classes préparatoires littéraires, lycée de Kerichen, Brest. In "Historiens et Géographes n° 402 p 37.
(2)"De l'ennemi qui venait du froid à celui qui venait d'ailleurs"-"Les films de science-fiction hollywoodiens, reflet de la Guerre Froide." Intervention de Yohann Chanoir -Colloque trilatéral pour professeurs d'histoire. les 9 et 10 février 2007 - Château de Genshagen. Historiens et Géographes n° 402 p 66
(3) "Analyse de séquences filmiques: Docteur Folamour de Stanley Kubrick" par Eric Auphan, professeur en classes préparatoires, Lycée de Cornouaille, Quimper in "Historiens et Géographes" n° 395 p 63.
(4) fiche cinéfil. Cinema les Lobis Blois. "Rendez vous de l'histoire" 2007. Conférence de Sandrine KOTT, professeure d'histoire contemporaine à l'Université de Genève.
(5) Hatier Terminales L ES S 2007




Publié dans Histoire

Commenter cet article